Comment réduire le risque d’infiltration d'eau extérieure ?

L'entrée d'eau par infiltration dans le bâtiment est l'un des principaux problèmes pouvant affecter la propriété. Chaque année, nous rencontrons plusieurs propriétaires à ce sujet. Une infiltration d'eau dans le bâtiment peut causer des dommages impressionnants à votre propriété. Des dommages pouvant entraîner des coûts élevés, ainsi que des risques pour la santé des occupants. Dans cet article, des solutions pour prévenir ce phénomène sont présentées.



1. La pente du terrassement extérieur du bâtiment


La topographie générale du terrain et des environs de la maison, devrait permettre un écoulement des eaux de surface, vers les égouts municipaux, vers des fossés ou vers d'autres parties du terrain, où elle peut être absorbée, sans problèmes dans le sol. L’eau doit être éloignée du bâtiment de sorte que la fondation ne soit pas constamment en contact avec l’eau.




Négliger le drainage de l’eau de surface, fait en sorte que l’eau s’accumule le long de la fondation. De plus, une quantité d’eau qui se draine le long de la fondation, si celle-ci ne comporte pas de drain français adéquat, en bordure des semelles de la fondation, cette accumulation d’eau peut alors se vider sous la dalle de béton du plancher du sous-sol, contribuant ainsi à augmenter le taux d’humidité à l’intérieur de l’immeuble. De plus, si cette fondation comporte des fissures et n’est pas adéquatement imperméabilisé, l’eau peut s’imprégner dans le béton par capillarité, pour ensuite s’infiltrer dans le sous-sol.


Figure 1: Pente négative vers le bâtiment


Or, malgré cette menace, les gens négligent souvent cet entretien fondamental de la pente d’écoulement. Pour prévenir les problèmes importants causés par la présence de l’eau, il faut donc améliorer le contrôle de l’eau de ruissellement.


Certaines des stratégies à considérer sont entre autres:


- la mise en place d’une tranchée permettant de recueillir l’eau de surface

- la mise en place d’un muret de soutènement

- la mise en place d’un drain

2. La distance entre la descente pluviale et la fondation


Les descentes pluviales recueillent l'eau provenant des gouttières du toit et la dirigent à un endroit spécifique. Elles permettent de contrôler l'apport en eau et réduisent l'humidité présente, le long de la fondation.



Figure 2: Descente pluviale qui évacue trop près de la fondation


Lors de forte pluie, l'apport d'eau provenant des descentes pluviales peut être important. Cette importante quantité d'eau amenée à un point spécifique, près des fondations, peut surcharger le sol et augmenter la quantité d'eau près de la fondation. Ce surplus d'eau peut être la cause d'infiltration d'eau et d'humidité à l'intérieur du bâtiment.



3. Puit de lumière (Margelle)


Les fenêtres du sous-sol sont un endroit à prendre sérieusement en considération, car c’est à cette endroit que l’eau de pluie, peut y entrer facilement et abondamment, si elle ne comporte pas de margelle et si elle est trop près du sol. Pour éviter que l’eau ne s’infiltre par les fenêtres du sous-sol, on s’assure d’avoir un dégagement d’au moins 20 cm (8 po) entre le terrain fini à l’extérieur et le dessous de la fenêtre du sous-sol.



Figure 3: Margelle requise


Lorsque cette distance ne peut être respectée, une margelle doit être ajoutée, afin de dégager le cadrage du sol humide.


Figure 4: Installation type de la margelle



4. Puisard et fosse de retenue :


On utilise les Puisards ou les fosses de retenues dans le bâtiment, afin de récupérer l’eau de pluie qui vient de l’extérieur ou de la drain français, et les acheminer à l’extérieur dans une façon sécurisée.


Le puisard est défini par les exigences de l’article 9.14.5.2. Puisard du chapitre I, Bâtiment du Code de construction du Québec.


Selon cet article, un puisard doit:


• avoir une profondeur d’au moins 750 mm (30 po),

• avoir une surface d’au moins 0,25 m2 (2,7 pi2), et

• être muni d’un couvercle conçu pour ne pas pouvoir être enlevé par des enfants.



Figure 5: L'installation du puisard (Source: rbq.gouv.qc.ca)


La fosse de retenue est définie par les exigences de l’article 2.4.3.7. Fosse de retenue du chapitre III, Plomberie. Selon cet article, une fosse de retenue doit:


• être faite d’une seule pièce, étanche et lisse à l’intérieur;

• avoir une longueur d’au moins 600 mm (24 po), mesurée dans le sens de son tuyau de vidange;

• avoir une largeur d’au moins 450 mm (18 po); et

• avoir un diamètre d’au moins 600 mm (24 po), dans le cas d’une fosse circulaire.



Figure 6: L'installation de fosse de retenue (Source: rbq.gouv.qc.ca)


Comment l’inspecteur du bâtiment pourrait vous aider?


Lors de l'inspection, nous essayons de vérifier tous les indices et signes d'infiltration d'eau dans le bâtiment. Nous recommandons les modifications requises pour bien protéger la propriété contre les infiltrations d'eau et leurs effets économiques et le bien-être des résidents. Chez Habitation Prestige, nous utilisons toute notre expérience, ainsi que nos techniques utiles pour assurer l'état du bâtiment contre les infiltrations d'eau et vous protéger.


Profitez de nos services d’experts en bâtiment, c’est rassurant ! Nous sommes là pour vous aider à clarifier la situation problématique et vous informer des mesures correctives à entreprendre, contactez-nous par courriel à info@habitationprestige.com ou par texto au 514-742-4663 et nous vous recontacterons rapidement, afin de discuter de vos besoins.